Contacter les journalistes : l’importance du timing !

Entrepreneurs ? Téléchargez 3 documents inédits et 100% gratuits pour faire le BUZZ dans les médias ! Cliquez ici pour voir !

Ce qu’il faut bien comprendre avec les relations presse, c’est que ça ne fonctionne pas de manière automatique.

Ce n’est pas parce que vous avez un bon dossier de presse et un événement intéressant que vous allez forcément avoir des retours de la part des médias. Vous augmentez vos chances, c’est clair, mais les relations presse ne sont PAS scientifiques. Il n’y a rien de rationnel.

Tout ce que vous pouvez faire, c’est d’augmenter vos chances d’être recontacté par un journaliste. Mais quoi qu’il arrive, vous n’arriverez jamais à 100% de réussite. C’est impossible.

Du coup, l’objectif des relations presse va être d’influer sur un maximum de leviers afin d’augmenter vos chances d’intéresser les journalistes. On l’a déjà vu sur ce blog : un événement marquant donne généralement de meilleurs retours. De même qu’un dossier de presse tourné vers les lecteurs du journal aura plus de chances d’intéresser le journaliste qu’un document faisant l’apologie de votre entreprise.

Il y a encore un point que l’on n’a pas abordé ici. Il s’agit du timing.

Il y a plusieurs dates à sélectionner avec soin, pour réussir ses relations presse.

Tout d’abord, celle où vous allez organiser votre événement. Evitez de faire ça, par exemple, le jour des élections présidentielle. Ou le lendemain d’une finale de coupe du monde. Ou le jour de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques. Par exemple.

Ensuite, il y a le moment où vous contactez les journalistes pour la première fois. Si vous les contactez trop en amont (au delà de 3 semaines dans la plupart des cas, bien que cela dépende beaucoup de la périodicité du média), ils oublieront la tenue de votre événement, et le meilleur dossier de presse du monde ne pourra rien y changer.

Si vous les contactez trop tard (c’est à dire moins de 24 heures avant), à moins d’avoir un événement en béton, ils ne pourront pas s’organiser pour venir.

Enfin, il y a l’heure en elle-même de l’événement. Trop tôt le matin, ou trop tard le soir, ne sont pas des heures intéressantes, journalistiquement parlant. Surtout pour la presse quotidienne.

Pensez à ajuster l’heure de la conférence de presse à un moment où un maximum de journalistes sont disponibles (plutôt en fin de matinée).

Enfin, ne soyez pas impatient : il se peut que le reportage ne soit publié ni le jour-même, ni le lendemain de la venue du journaliste. Soyez patient, ne les harcelez pas de coup de téléphone si vous ne voyez rien venir. Si au bout de 3/4 jours vous n’avez toujours rien vu, fendez vous d’un appel pour savoir quand il est prévu (et pas pour vous scandaliser en demandant pourquoi il n’est pas passé ! évitez de vous mettre à dos toute la rédaction !).

Bref, le timing est une donnée particulièrement importante dans les relations presse. Apprenez à jouer avec la montre !

Jérémy.

Entrepreneurs ? Téléchargez 3 documents inédits et 100% gratuits pour faire le BUZZ dans les médias ! Cliquez ici pour voir !