Voici le plus gros défaut des journalistes… et comment vous allez en profiter !

Entrepreneurs ? Téléchargez 3 documents inédits et 100% gratuits pour faire le BUZZ dans les médias ! Cliquez ici pour voir !

La solution ultime pour contacter la presse, c’est de réaliser un joli dossier de presse, avec des titres accrocheurs, et de l’envoyer aux médias que vous ciblez.

Je l’ai déjà dit plusieurs fois sur ce blog, et c’est vraiment l’un des points que vous devez avoir en tête lorsque vous communiquez avec la presse : les journalistes sont débordés de travail. Leurs journées sont des comptes à rebours qui commencent le matin pendant la conférence de rédaction, et se terminent le soir, quand leur sujet est rendu.

Et, en conséquence logique de ce stress permanent, survient ce qui constitue leur plus gros défaut.

Les journalistes sont des flemmards.

Ce sont des partisans du moindre effort : moins ils en font, plus ils sont contents.

Non pas qu’ils n’aient pas envie de travailler, mais moins ils passeront de temps à chercher des infos sur un sujet ou à en rédiger un article, plus vite ils passeront à un autre sujet. Et donc plus ils auront le sentiment d’être efficace dans leur travail.

Ca ne veut pas dire que les sujets qu’ils écriront seront bons, ça veut seulement dire que la rentabilité du journaliste est intéressante : en une journée, il pourra peut-être faire deux sujets au lieu d’un seul.

Les journalistes : champions du monde du recopiage !

Entre les dépêches AFP et le pompage des communiqués, les journalistes qui écrivent vraiment leurs articles se font de plus en plus rares.

Leur métier, de plus en plus, consiste à synthétiser de l’information, et non plus à aller la chercher, sur le terrain, à la sueur de leur front.

Et voici comment vous allez en profiter…

Je me souviens du tout premier communiqué de presse que j‘ai envoyé. Je travaillais sur l’organisation d’un salon photo. J’avais rédigé un beau dossier de presse dont j’étais très fier, accompagné d‘un communiqué récapitulant l‘événement.

Je me rappelle encore de cette montée d’adrénaline lorsque j’ai déposé le courrier à la poste : allais-je faire un bide complet ? Je n‘en savais rien.

Quelques jours plus tard, et des matinées de sueurs froides à éplucher la presse locale, je suis tombé sur un titre et une photo qui me rappelait vaguement quelque chose.

« Ah bah oui ! C’est mon titre ! Et mon image ! ». Je m’empresse de lire l’article, et là, entre étonnement et ravissement, je m’exclame : « mais ce sont mes mots ! ».

Le communiqué de presse dont je m’étais donné tant de mal pour lui donner une forme acceptable, avait été repris de fond en comble, d’un bout à l’autre, à la virgule près, par le journaliste qui l’avait reçu !

Sauf qu’évidemment, à la fin de « l’article », ce n’était pas mon nom, mais celui du journaliste en question, qui se l’était approprié.

Précision et concision : les deux clés d’un communiqué de presse réussi

Qu’on soit bien clair : il ne s’agit pas de plagiat. Les textes envoyés à la presse sont justement faits dans le but d’être repris. S’ils sont publiés tels quels, c’est que votre dossier de presse est parfaitement réalisé, et que le message que vous avez choisi de transmettre sera celui que recevra votre public-cible, au mot près !

Si je vous partage mes premiers émois de communicant (c’était avant que je passe, pour la première fois, de l’autre côté de la barrière et devienne à mon tour un vilain journaliste flemmard 😉 ), c’est simplement pour vous faire comprendre ceci.

Plus vous serez précis ET concis (non, ce n’est pas incompatible) dans votre communiqué de presse, plus vous mâchez le travail des journalistes, plus vous aurez de chance d’être repris tel quel et envoyé directement en publication, après qu’ils aient rajouté leur nom en signature.

Entre un communiqué de presse qui demande ensuite 2 heures de travail à un journaliste, et celui qui demande une simple relecture et une vague remise en forme (15min à tout casser), à votre avis : lequel des deux va avoir le plus de chances d’être publié ?

A vous de jouer : passez une journée complète sur votre prochain communiqué s’il le faut, mais assurez-vous d’y mettre toutes les informations nécessaires, de faciliter au maximum le boulot du journaliste qui le recevra. Le plaisir et la fierté de voir votre texte repris tel quel dans les médias (avec les conséquences positives pour votre business !) devrait vous donner des ailes !

Entrepreneurs ? Téléchargez 3 documents inédits et 100% gratuits pour faire le BUZZ dans les médias ! Cliquez ici pour voir !